BBC Afrique

Accueil > Afrique

L'affaire Ben Barka rebondit à Londres

Facebook Twitter
3 Août, 2012 - 13:27 GMT

Le juge d’instruction français Patrick Ramaël a demandé à la police britannique d’arrêter Housni Benslimane, président du comité national olympique marocain, pour l’interroger.

Housni Benslimane était à Londres en tant que membre de la délégation olympique.

Selon l’ambassade du Maroc à Londres, Housni Benslimane était bien dans la capitale britannique la semaine dernière, mais il est rentré depuis.

Il fait l’objet d’un mandat d'arrêt international en France, avec trois autres anciens militaires marocains, dans le cadre de l'enquête sur la disparition en 1965 à Paris de l'opposant au roi Hassan II, Mehdi Ben Barka.

La justice française soupçonne Housni Benslimane, 77 ans, d'avoir pris part à la préparation de l'enlèvement de Mehdi Ben Barka à Paris en 1965, selon une source proche de l'enquête citée par l’AFP.

Il était alors capitaine dans l'armée marocaine.

Il est devenu ensuite chef de la gendarmerie royale marocaine.

Figure du tiers-mondisme, Mehdi Ben Barka a disparu le 29 octobre 1965 à Paris lors d'une opération menée par les services marocains avec la complicité de policiers et de truands français. L'affaire n'a jamais été totalement élucidée.

Le corps de Ben Barka n'a jamais été découvert.

ACTUALISER

Partager

Facebook Twitter