Brexit : le G20 en quête d'équilibre

G20 finance officials Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Chancelier Philip Hammond (en bas à gauche) était au coeur des discussions de ce sommet

Le référundum pour la sortie de l'Union Européenne (UE) - ou Brexit - « renforce les incertitudes » sur l'équilibre de l'économie mondiale, selon les ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales du G20, réunis à Chengdu, en Chine.

« A l'avenir, nous espérons voir le Royaume-Uni s'illustrer en partenaire privilégier de l'UE », ont-ils ajouté.

Le Chancellier de l'Echiquier britannique, Phillip Hammond a assuré que les négociations ont été "fructueuses" durant ces deux jours de négociations.

"Le fait est que des incertitudes persisteront et ce, jusqu'à la fin des négociations », a-t-il déclaré.

Les pays membres du G20 se disent en position de force pour faire face à aux impacts économiques et financiers occasionnés par le vote du Brexit.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Philip Hammond a évoqué l'incertitude qui règne autour des négociations post-Brexit

D'autres facteurs compliquent la situation de l'économie mondiale, à savoir, les conflits géopolitiques, le terrorisme ainsi que les vagues de réfugiés et de déplacés.

Des progrès en vue malgré tout

Le président de la Banque fédérale d'Allemagne, Jens Weidmann, a précisé qu'aucun signe de fébrilité économique n'a été constaté en Europe suite à la décision des britanniques de sortir de l'UE.

Il estime que malgré cette décision, les pays membres du G20 se veulent confiants, quant aux progrès économique à prévoir en 2016 et en 2017.

Lire plus