Donald Trump contre "le terrorisme de l'Islam radical"

Copyright de l’image Reuters
Image caption Donald Trump affirme qu'il pourrait rapidement vaincre l'Etat islamique.

Dans un discours, le candidat républicain a défini son plan de lutte contre ce qu'il appelle "le terrorisme de l'Islam radical." Il en fera sa priorité en politique étrangère, s'il est élu à la présidence des Etats-Unis.

Le discours consacré à la politique étrangère de Donald Trump a été entièrement dédié au terrorisme islamiste.

En effet, le candidat républicain à la Maison Blanche, a égrené une liste d'attentats qui ont frappé plusieurs pays, y compris les Etats-Unis.

Il a estimé que le terrorisme islamiste est la principale menace pour le monde. "Nous ne pouvons pas laisser ce mal continuer", a déclaré Donald Trump.

Selon lui, le terrorisme islamiste représente une menace aussi grave que le nazisme et le communisme. Il a affirmé que cette menace sera vaincue comme l'ont été le nazisme et le communisme.

"Une rhétorique dangereuse"

Dans son discours, ce lundi 15 août, Donald Trump a critiqué la politique du président Barack Obama et d'Hillary Clinton au Moyen-Orient et en Libye. Il estime que leur action dans cette région s'est soldée par l'émergence de l'organisation dite de l'Etat Islamique.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Donald Trump a prononcé son discours de politique étrangère.

Pour le vice-président américain, Joe Biden, la rhétorique du candidat républicain la présidence rend les États-Unis plus vulnérables. Il soutient qu'à force de répéter que le président Obama et Hillary Clinton sont les "fondateurs" de l'Etat islamique, Donald Trump ne fait qu'accroître le danger pour les troupes américaines engagées en Irak.

"Hillary Clinton veut devenir Angela Merkel"

Donald Trump a aussi accusé sa rivale démocrate de mettre en danger la sécurité des Américains en prônant l'accueil de centaines de milliers de réfugiés syriens.

"Hillary Clinton veut devenir l'Angela Merkel américaine, or nous savons à quel point la migration massive de réfugiés a été désastreuse pour l'Allemagne et son peuple", a remarqué Donald Trump.

S'il est élu, Donald Trump entend former une coalition militaire et politique avec les Pays de l'Otan, Israël, la Russie et tous les pays musulmans qui le souhaitent afin de démanteler non seulement l'Etat Islamique, mais aussi Al-Qaida, le Hamas et Hezbollah.

Trump veut un contrôle "extrême" de l'immigration

Il veut aussi suspendre l'immigration ou l'accueil aux Etats-Unis de ressortissants de pays qu'il qualifie comme "les plus instables, les plus dangereux et ceux qui ont depuis longtemps exporté le terrorisme".

Donald Trump n'a pas donné plus de détails sur les pays qu'il vise par son projet d'interdiction temporaire de visites aux Etats-Unis. Mais il a indiqué que s'il obtenait le fauteuil présidentiel, l'une de ses premières décisions serait de demander aux ministères des Affaires Etrangères et de la Sécurité Intérieure de dresser une liste de ces pays.