Mort du porte-parole de l'Etat islamique

Copyright de l’image DABIQ
Image caption Abou Mohammed Al-Adnani, porte-parole de l'Etat islamique et responsable des attentats à l'étranger, est mort, selon le groupe Etat islamique.

En Syrie, le groupe Etat islamique (EI) a annoncé, mardi 30 août, le décès de son porte-parole et responsable des attentats à l'étranger.

Abou Mohammed al-Adnani, l'un des plus anciens dirigeants de l'organisation, est mort à Alep, dans le nord de la Syrie, "en supervisant les opérations destinées à repousser les campagnes militaires contre Alep", a indiqué l'organe de communication de l'EI, Amaq.

L'agence Amaq ne précise pas la date exacte de son décès.

La région est ravagée par les combats entre les forces gouvernementales et les combattants djihadistes du groupe Etat islamique.

Abou Mohammed al-Adnani s'était fait connaitre en exhortant les partisans de l'EI à tuer dans leur pays d'origine.

Il leur avait demandé d'utiliser n'importe quelle arme disponible : couteau, pierre ou véhicule contre les citoyens des pays membres de la coalition antijihadiste.

Selon un message de l'EI, relayé par son agence de propagande Amaq, l'appel d'Abou Mohammed al-Adnani aurait inspiré les dernières attaques, en Europe notamment.

Pour sa part, un responsable de la défense américaine assure que les Etats-Unis ont mené mardi une frappe aérienne sur l'un des plus anciens dirigeants de l'organisation islamiste.

L'attaque a visé un véhicule dans la ville d'Al-Bab, a-t-il précisé, sans confirmer l'annonce du décès du terroriste.