L'application Allo ne tient pas ses promesses

Allo, Google Copyright de l’image Google
Image caption Google a dévoilé son application Allo lors d'une réunion annuelle, en mai 2016.

Google a lancé sa nouvelle application de messagerie, avec des mesures de protection de la vie privée revues à la baisse.

La protection des données des utilisateurs de la nouvelle application n'est pas à la hauteur des promesses qui avaient été faites.

La société Google avait promis de stocker temporairement sur ses serveurs les conversations faites via Allo.

Mais le site internet spécialisé Verge a révélé que Google a l'intention de sauvegarder toutes les données, contrairement à ce qui avait été prévu.

Allo permet de crypter les conversations, avec le mode Incognito, mais ce dernier n'est pas activé par défaut.

Google a confirmé ce revirement qui peut s'expliquer par une volonté d'améliorer l'intelligence artificielle de l'application.

L'assistant personnel d'Allo est capable par exemple d'indiquer à un utilisateur les restaurants italiens les plus proches de la zone où il se trouve, lors d'une conversation sur la cuisine italienne.

"Il est important que les citoyens reçoivent suffisamment d'informations sur ce qui arrivera à leurs données, afin de savoir s'ils veulent ou pas utiliser ce service", a déclaré Daniel Nesbitt, directeur de recherche chez Big Brother Watch.

Il est important, pour l'utilisateur, de savoir où ses données seront stockées, avant d'utiliser Allo, a-t-il ajouté.

Lire plus