Syrie : le plus grand hôpital d'Alep bombardé

Alep Copyright de l’image AFP
Image caption Des agents de santé assistent un blessé des bombardements dirigés contre la ville d'Alep par l'armée syrienne (photo d'archives).

Le plus grand hôpital de la ville syrienne d'Alep a été bombardé pour la deuxième fois, cette semaine.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a signalé la mort d'une personne dans cette attaque.

Deux barils d'explosifs ont frappé le plus grand hôpital de cette ville, selon la Syrian American Medical Society (SAMS), une ONG basée aux Etats-Unis.

L'attaque de ce 1er octobre risque d'aggraver la situation médicale déjà catastrophique dans les quartiers rebelles d'Alep.

"Les auteurs devront rendre des comptes"

"Et il y a des informations selon lesquelles une bombe à fragmentation a été utilisée", a signalé Adham Sahloul, un responsable de la SAMS.

Selon lui, des patients et du personnel médical se trouvaient à l'intérieur de l'établissement.

L'attaque du plus grand l'hôpital d'Alep survient au moment où le gouvernement syrien et son allié russe poursuivent leur campagne militaire pour reprendre la totalité de la deuxième ville de Syrie.

Dans un communiqué, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, a jugé samedi "particulièrement inqualifiable" les attaques visant des structures et des personnels de santé à Alep.

Les auteurs de ces attaques "devront rendre des comptes", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Lire plus