Nombre des cancers en nette hausse

cancer, cancer du sein, dépistage
Image caption Le cancer du sein plus meurtrier

Le nombre de décès chez les femmes dû au cancer est en hausse. Il s'agit notamment du cancer du sein. Le nombre de ces décès représente plus de 60%.

Deux rapports, dont l'un publié mardi, alertent sur cette situation.

En France comme dans l'Union européenne ou encore aux États-Unis, le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes. Il est la principale cause de décès par le cancer chez les femmes dans le monde, bien devant le cancer du poumon.

D'ici à 2030, les cancers pourraient tuer 5,5 millions de femmes chaque année contre 3,5 millions en 2012.

Selon une analyse de la Société américaine du cancer, ACS, publiée ce mardi au cours du congrès mondial du cancer qui se déroule à Paris (du 31 octobre au 3 novembre), ce chiffre représente une hausse de près de 60% en moins de deux décennies.

Le développement des cancers s'explique par l'augmentation de la fréquence de "facteurs de risque de cancer liés à la transition économique rapide".

Image caption cancer du sein et les tumeurs

"Inactivité physique favorise le cancer"

Sally Cowal de l'ACS, qui a compilé ce rapport sur les cancers des femmes, cite entre autre comme facteurs qui favorisent la maladie: "l'inactivité physique, une mauvaise alimentation, l'obésité et des facteurs reproductifs". Entre aussi en ligne de compte les accouchements tardifs des femmes.

Dans un second rapport qui sera rendu publié ce mercredi par la revue médicale The Lancet à l'occasion du congrès mondial, des spécialistes avertissent qu'en 2030 le nombre de femmes diagnostiquées du cancer du sein pourrait presque doubler pour atteindre 3,2 millions par an contre 1,7 million ces dernières années.

Pour le cancer du col de l'utérus, le nombre de diagnostics pourrait augmenter d'au moins 25 %, à plus de 700.000 d'ici à 2030, principalement dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Une femme sur sept meurt chaque année de cancer dans le monde. C'est la deuxième cause de décès chez les femmes, après les maladies cardiovasculaires.

Les spécialistes recommandent que plus d'efforts soient fournis en matière d'éducation et de prévention.

Dépisté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.