L’armée américaine accusée de crimes de guerre

Image caption Selon le rapport de la CPI les soldats américains auraient infligé en Afghanistan à au moins 61 détenus des traitements cruels

La Procureure de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda a rendu public lundi soir un rapport qui accable l'armée américaine et les services de renseignements. Selon le rapport, ces deux structures auraient torturé des détenus entre 2003 et 2004.

Dans le document considéré comme une première mondiale, les forces américaines auraient commis des crimes de guerre dans des centres secrets de détention en Afghanistan et dans plusieurs autres pays entre 2003 et 2004.

Fatou Bensouda signale que la Cour dispose d'éléments permettant de croire que lors d'interrogatoires de détenus, des membres des forces armées américaines et de la CIA ont eu recours à des méthodes constitutives de crimes de guerre.

Sur la base des éléments en sa possession, la procureure estime que les soldats américains auraient infligé en Afghanistan à au moins 61 détenus des traitements cruels et torturé les victimes.

La CIA pour sa part indique le rapport, aurait infligé à plus d'une vingtaine de détenus ces mêmes types d'exactions en Afghanistan et dans des pays d'Europe de l'Est.

Ben Souda pense qu'il existe des motifs raisonnables pour croire que ces crimes ont été commis en application d'une ou plusieurs politiques visant à obtenir des renseignements au travers des méthodes cruelles ou violentes destinées à servir les objectifs américains dans la lutte contre le terrorisme.

Selon une source proche de la CPI, la procureure doit décider "de façon rapide" si elle demandera ou non aux juges l'autorisation d'ouvrir une enquête qui visera également les forces gouvernementales afghanes et les insurgés talibans.

Toutefois, les Etats Unis n'ayant pas ratifié le Statut de Rome, les observateurs pensent qu'il est très peu probable que ses militaires en missions extérieures fassent un jour l'objet de poursuites.

Sur le même sujet

Lire plus