Corée du sud : procédure de destitution contre la présidente

Image caption Mme Park s'est dite prête à quitter le pouvoir avant la fin de son mandat, prévue pour 2018

Une coalition de trois partis de l'opposition a annoncé avoir déposé vendredi une requête d'empeachment contre la présidente Park Geun Hye empêtrée dans un scandale de trafic d'influence.

Mme Park Geun Hye est accusée de complicité avec une proche confidente arrêtée début novembre pour fraude et abus de pouvoir.

La motion sera présentée la semaine prochaine au parlement pour le vote.

L'opposition et les indépendants majoritaires à l'Assemblée Nationale avec 171 sièges sur 300 ont besoin du soutien de près de 30 membres du Parti Saenuri (conservateur) de Mme Park pour atteindre les deux tiers nécessaires pour voir leur motion votée.

Mme Park s'est dite prête à quitter le pouvoir avant la fin de son mandat, prévue pour 2018. Elle a indiqué qu'elle s'en remettrait à la décision des parlementaires.

Soulignons que des nouveaux rassemblements sont prévus ce samedi pour exiger sa démission.

Sur le même sujet

Lire plus