Des militants pro-kurdes arrêtés

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Ces arrestations surviennent après un attentat qui a fait 38 morts, dont 30 policiers.

En Turquie, plus de cent membres du principal parti pro-kurde du pays ont été arrêtés après l'attentat d'Istanbul, revendiqué par un groupe radical kurde.

Selon l'agence progouvernementale Anadolu, les arrestations ont visé des membres du Parti démocratique des peuples (HDP) dans l'ensemble du pays.

Parmi les personnes arrêtées figurent notamment les chefs de section du HDP à Istanbul, Aysel Guzel, et à Ankara, Ibrahim Binici, selon Anadolu

Les membres du HDP arrêtés sont soupçonnés d'appartenance au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme un groupe terroriste par Ankara, ou d'en relayer la propagande, a ajouté Anadolu.

Ces arrestations surviennent après un attentat qui a fait 38 morts, dont 30 policiers, samedi soir.

Il a été revendiqué par un groupe radical kurde, Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK).

Début novembre, les coprésidents du HDP Selahattin Demirtas et Mme Figen Yüksekdag et une dizaine de députés de cette formation avaient été arrêtés et placés vendredi en détention préventive dans le cadre d'une enquête "antiterroriste" liée au PKK.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan considère que le HDP est étroitement lié au PKK et a fait savoir qu'il ne considérait plus cette formation comme un interlocuteur légitime, qualifiant régulièrement ses membres de "terroristes".

Sur le même sujet