Israël: Netanyahou défie l'ONU

Des militaires Israéliens surveillant les frontières des territoires occupés Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des militaires Israéliens surveillant les frontières des territoires occupés

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que l'appel de l'ONU pour mettre fin aux activités de colonisation sur les terres occupées en Palestine est "honteux".

Il a souligné qu'Israël ne respecterait pas le vote des 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU. "Israël rejette cette honteuse résolution anti-Israël à l'ONU et ne respectera pas ses termes", a déclaré M. Netanyahou.

Le porte-parole du président palestinien, Mahmoud Abbas, a déclaré que la résolution était un "gros coup à la politique israélienne". La résolution a été adoptée après que les États-Unis aient refusé d'y opposer leur veto, rompant ainsi avec l'ancienne pratique américaine.

La résolution rédigée par l'Egypte at été retirée après qu'Israël avait demandé au président élu des Etats-Unis, Donald Trump, d'intervenir, mais il a été à nouveau réintroduite par la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Sénégal et le Venezuela.

Le texte approuvé par 14 voix contre zéro, avec la seule abstention des États-Unis, exige qu'Israël "cesse immédiatement toutes les activités de colonisation dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est".

Il affirme que "les colonies juives constituent une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la réalisation de la solution pour deux États et à une paix juste, durable et globale".

Il y a environ 500 000 Juifs qui vivent dans près de 140 colonies construites depuis l'occupation israélienne de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est en 1967.

Sur le même sujet