Corée du Sud : confirmation de la destitution de la présidente

Une élection présidentielle anticipée devra être organisée dans les 60 jours après sa destitution.
Image caption Park Geun-Hye

La destitution a été prononcée le 09 décembre dernier par l'Assemblée Nationale.

La présidente destituée serait impliquée dans un scandale de corruption.

Le scandale est centré sur Choi Soon-Sil, une confidente de la présidente.

Elle est jugée pour avoir soutiré des millions de dollars à de grandes sociétés industrielles du pays.

La Cour Constitutionnelle a estimé que Park Geun-Hye a violé la loi en permettant à son amie de se mêler des affaires de l'Etat et elle a également fait entorse à la démocratie, toujours selon la Cour Constitutionnelle.

Mme Park doit quitter la présidence sud-coréenne et une élection présidentielle anticipée devra être organisée dans les 60 jours qui suivront la date de sa destitution.

Park Geun-Hye s'expose à d'éventuelles poursuites judiciaires.

Lire plus