Coups de feu à Westminster: 4 personnes décédées

Le pont de Westminster où les coups de feu auraient été tirés Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le pont de Westminster où les coups de feu auraient été tirés

Quatre personnes, dont l'assaillant et un policier, sont décédées suite aux coups de feu entendus en début d'après-midi sur le pont de Westminster dans le centre de Londres, près du parlement.

Deux d'entre les victimes ont été renversées par un bus et l'assaillant a été abattu par la police qui qualifie l'incident comme une attaque terroriste.

Selon les témoins, il y a eu au moins quatre coups de feu. Un policier a également été poignardé près du Parlement par un assaillant, qui a été abattu par les forces de l'ordre.

Un bilan provisoire fait état de plusieurs personnes blessées dont trois étudiants de nationalité française.

L'incident s'est déroulé à l'extérieur du Parlement, près du pont de la localité où un bus a foncé sur la foule avant de s'écraser sur les gilles après avoir quitté la chaussée.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des hommes blessés soutenus par la police

"Je suis assez ébranlé. J'ai manqué l'incident de quelques instants. Et je suis coincé dans un passage par la police. Nous sommes maintenant embastillés a l'intérieur du parlement en attendant de nouveaux développements", a réagi un député de Eastbourne.

Le parlementaire dit avoir reçu une vague d'appels et de messages de gens qui voulaient s'assurer qu'ils se portaient tous bien. "J'ai entendu les coups de feu", a-t-il témoigné.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les forces de police britanniques sécurisent les abords du Palais de Westminster abritant le parlement

Selon un porte-parole, la Première ministre britannique Theresa May "va bien".

Mme May s'est exprimée devant les députés en début d'après-midi mais le porte-parole a refusé de confirmer si elle se trouvait encore dans le palais de Westminster ou à proximité quand l'attaque s'est produite.

Copyright de l’image BBC Sport

Un certain nombre de mesures sécuritaires ont été prises par les autorités qui ont fait suspendre les balades et les croisières touristiques.

La sympathie de l'Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel a condamné cette attaque et a exprimé tout le soutien du peuple allemand à leurs frères britanniques.

"Bien que les mobiles de ces incidents ne sont pas connus, je confirme au nom de l'Allemagne et de ses citoyens que nous vous soutenons fermement et résolument à lutter contre toute forme de terrorisme", a-t-elle déclaré.

Le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a signalé que les services de sécurité allemandes sont en étroit contact avec leurs homologues britanniques.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, est convaincu que ce n'est pas une coïncidence que l'attaque ait été perpétrée près du parlement.

Pour lui, "l'intention était d'attaquer le cœur de nos démocraties, c'est donc une attaque contre nous tous".

Sur le même sujet