Paris : Greenpeace milite contre Marine Le Pen

"Liberté, égalité, fraternité : il est plus qu'urgent de défendre ces valeurs, particulièrement menacées par le Front national" Copyright de l’image AFP
Image caption "Liberté, égalité, fraternité : il est plus qu'urgent de défendre ces valeurs, particulièrement menacées par le Front national"

Des militants de Greenpeace ont déployé vendredi une banderole sur la tour Eiffel pour mettre en garde contre une éventuelle victoire de la candidate de l'extrême droite Marine Le Pen dimanche à la présidentielle.

"Cette action menée à deux jours du second tour de la présidentielle vise à mettre en garde contre le projet de Marine le Pen et ce qu'il représente comme risques pour les associations et au-delà", a déclaré Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, à la presse.

Copyright de l’image AFP
Image caption La banderole de 30 mètres sur laquelle la devise de la République française "Liberté, Egalité, Fraternité" est inscrite comporte aussi le nom de l'organisation environnementale et #resist, en lettres noires sur fond jaune.

LIRE AUSSI

Deux candidats "anti-système" pour l'Elysée

Zidane appelle à voter contre Marine Le Pen

Marine Le Pen, la politique en héritage

La banderole de 30 mètres sur laquelle la devise de la République française "Liberté, Egalité, Fraternité" est inscrite comporte aussi le nom de l'organisation environnementale et #resist, en lettres noires sur fond jaune. Elle est suspendue entre deux piliers de la tour, sous le premier étage.

Interactif Vea la torre

Nuit

Photo prise la nuit

Jour

Photo prise le jour

"Liberté, égalité, fraternité : il est plus qu'urgent de défendre ces valeurs, particulièrement menacées par le Front national", le parti de Mme Le Pen, a souligné M. Julliard.

Copyright de l’image AFP
Image caption Elle est suspendue entre deux piliers de la tour, sous le premier étage.

"Greenpeace s'inquiète de ces temps de résurgence des nationalismes, en Turquie, en Hongrie et des risques de restriction de la liberté d'association. C'est dans notre mission de nous y opposer", a-t-il insisté.