Jugé pour avoir montré "son postérieur"

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'incident, qui a duré une quinzaine de secondes, a été vu par des millions de téléspectateurs.

Un Ukrainien a été présenté lundi à un juge pour avoir montré son postérieur en pleine finale de l'Eurovision devant 200 millions de téléspectateurs.

Vitali Sediouk risque jusqu'à cinq ans de prison et une lourde amende pour "vandalisme" et a été placé sous contrôle judiciaire.

Il a assumé sa performance qui a fait sensation sur internet mais pourrait lui coûter en théorie une peine de prison.

Il est connu en Ukraine pour ses nombreux canulars et actions d'éclat.

Sur décision du tribunal, son passeport a été confisqué et le jeune homme de 28 ans est interdit de sortie du territoire tant que durera l'enquête.

L'incident, qui a duré une quinzaine de secondes, a été vu par des millions de téléspectateurs.

Honte nationale

S'il a amusé de nombreux internautes, il n'a pas fait rire les autorités ukrainiennes pour qui l'Eurovision représente une importante vitrine.

"Cette honte nationale peut pratiquer son hobby dans une cellule de prison", avait déclaré dimanche le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov sur Facebook.

Le comité ukrainien d'organisation de l'Eurovision a pour sa part qualifié la conduite de M. Sediouk d'"inadmissible", tout en soulignant que la finale du concours s'était déroulée avec "un niveau de sécurité maximal".

Copyright de l’image Getty Images
Image caption En 2016, Vitali Sediouk a tenté d'embrasser le derrière de l'Américaine Kim Kardashian mais a été maîtrisé par son garde du corps.

Le jeune homme n'en est pas à son premier coup d'éclat.

En 2016, Vitali Sediouk a tenté d'embrasser le derrière de l'Américaine Kim Kardashian mais a été maîtrisé par son garde du corps.

Il est aussi connu pour avoir giflé l'acteur américain Brad Pitt alors qu'il signait des autographes à Los Angeles ou encore volé la vedette à Adele qui s'apprêtait à recevoir un Grammy Awards en lui prenant de force le micro.