Connivence avec la Russie: Trump se défend sur Twitter

M. Trump a été accusé d'avoir été trop bavard avec le chef de la diplomatie russe. Copyright de l’image Twitter
Image caption M. Trump a été accusé d'avoir été trop bavard avec le chef de la diplomatie russe.

Le président américain Donald Trump a revendiqué mardi le droit de partager des renseignements avec la Russie.

Il s'est justifié en affirmant l'avoir fait pour que Moscou s'implique avec plus de détermination dans la lutte contre le groupe Etat islamique.

"En tant que président, je voulais partager avec la Russie, comme j'en ai absolument le droit, des faits concernant (...) le terrorisme et la sécurité aérienne", a écrit Donald Trump sur Twitter dans deux messages matinaux.

M. Trump a été accusé d'avoir été trop bavard avec le chef de la diplomatie russe.

Il a expliqué l'avoir fait "pour des raisons humanitaires" et vouloir "en plus que la Russie renforce nettement sa lutte contre l'EI et le terrorisme".

LIRE AUSSI

E

Trump-Russie: pour une enquête approfondie

Xénophobie : Wole Soyinka critique Trump

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président américain Donald Trump a revendiqué mardi le droit de partager des renseignements avec la Russie.

Après s'être ainsi justifié, le président américain a contre-attaqué en dénonçant à nouveau "les fuites" venant selon lui du monde du renseignement, faisant référence, toujours sur Twitter, à l'ex-chef du FBI James Comey qu'il a récemment limogé.

"J'ai demandé au directeur Comey et à d'autres, depuis le début de mon administration, de trouver les responsables des fuites dans la communauté du renseignement", a-t-il souligné.

Donald Trump entretient des relations tendues avec les services de renseignement, qu'il a vertement critiqués lors de sa campagne présidentielle.

Sur le même sujet