France : Simone Veil décédée

Simone Veilm en visite à Auswitch avec le président Jacques Chirac et un ancien détenu de l'holocauste Copyright de l’image Getty Images
Image caption Simone Veilm en visite à Auswitch avec le président Jacques Chirac et un ancien détenu de l'holocauste

Simone Veil est décédée vendredi matin à l'âge de 89 ans. Elle reste aujourd'hui une icône de la défense du droit des femmes dans son pays.

Devenue ministre de la santé, elle avait porté la loi légalisant l'avortement en en 1974.

Alors adolescente, Mme Veil née dans une famille juive du sud-est de la France, a vécu l'holocauste. Elle avait été déportée dans les camps nazis en 1944.

Ses deux parents et son frère sont morts dans les camps de concentration. Elle aura la chance de survivre avec ses deux sœurs.

Par la suite, elle s'engage dans des études de droits mais renonce finalement à une carrière d'avocate en choisissant la voie de la magistrature.

En 1970, elle devient la première femme Secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature.

Engagement politique

En tant que ministre de la santé, elle défend la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse.

Simone Veil fait voter la loi qui porte son nom à l'Assemblée Nationale sous les insultes d'une partie de son propre camp.

Européenne convaincue, elle devient la première présidente du Parlement européen en 1979. Le 28 mars 2010m Si;one Veil sera reçue à l'Académie française.

Sur le même sujet