Arabie Saoudite : un chroniqueur suspendu pour blasphème

Le roi Salman d'Arabie Saoudite aurait été étonné par les propos du chroniqueur Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le roi Salman d'Arabie Saoudite aurait été étonné par les propos du chroniqueur

Un chroniqueur saoudien a été suspendu pour avoir comparé le roi Salman à Dieu. Dans sa chronique faite dans le journal d'Al-Jazirah, Ramadan al-Anzi a salué le monarque en utilisant des termes habituellement réservés à Dieu.

"Les phrases et l'hommage que l'auteur a accordés à la personnalité du gardien des deux saintes mosquées, ne sont pas acceptables, malgré ce que Dieu lui a accordé, que Dieu le protège, l'honneur de servir les deux mosquées sacrées, l'Islam, La patrie et le peuple ", a commenté Al-Jazirah.

Même si les éloges laudateurs au roi sont habituels - et même attendus -, les comparaisons avec les divinités sont mal vues en Arabie Saoudite.

En conséquence, le roi Salman a donné des instructions pour suspendre M. Anzi, rapportent les médias saoudiens.

Le journal avait déjà publié des excuses pour la chronique de vendredi, dans laquelle M. Anzi a décrit le roi Salman par deux phrases réservées à Dieu.

Certains médias saoudiens ont signalé que des poursuites judiciaires avaient également été ordonnées contre le journal.

Sur le même sujet