Migration : l'Ue entend l'appel de l'Italie

Un bateau de migrants secourus en 2016 aux larges de la mer méditerranée Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un bateau de migrants secourus en 2016 aux larges de la mer méditerranée

Le plan d'action proposé mardi par la Commission européenne prévoie notamment de nouveaux financements pour aider les autorités italiennes et libyennes à maîtriser la situation.

"Cette question migratoire perdurera, elle va nous poursuivre pendant des générations, et nous avons tout intérêt à trouver des solutions durables, pour montrer à nos concitoyens que nous sommes à la hauteur", a déclaré le vice-président de la Commission, Frans Timmermans.

L'appel à l'aide lancé par l'Italie à ses homologues européens "est pleinement fondé", a-t-il soutenu au cours d'une conférence de presse.

Il estime que "tout le monde doit prendre sa part de responsabilité dans toute l'Europe".

Dans le plan, il est prévu de renforcer les capacités des autorités libyennes grâce à un projet de 46 millions d'euros préparé avec Rome.

L'aide apportée à l'Italie sera également augmentée "grâce à une enveloppe supplémentaire de 35 millions d'euros prête à être immédiatement mobilisée".

Parmi les plus de 100.000 migrants arrivés depuis janvier en Europe en traversant la Méditerranée, plus de 85.000 ont débarqué en Italie et près de 9.300 en Grèce, selon des chiffres diffusés mardi par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le "plan d'action" que M. Timmermans a présenté sera soumis jeudi aux pays de l'UE à Tallinn (Estonie) pendant une réunion informelle des ministres de l'Intérieur européens, qui sera largement consacrée à la situation en Méditerranée centrale.

Sur le même sujet