Santé : urgence d'un vaccin contre la gonorrhée

Un vaccin contre la gonorrhée a pour la première fois été présenté en Nouvelle-Zélande pour protéger contre l'infection de la gonorrhée Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un vaccin contre la gonorrhée a pour la première fois été présenté en Nouvelle-Zélande pour protéger contre l'infection de la gonorrhée

Un vaccin contre la gonorrhée a pour la première fois été présenté pour protéger contre l'infection de la gonorrhée, ont révélé des chercheurs en Nouvelle-Zélande.

Il y a des craintes que la maladie sexuellement transmissible ne soit devenue intraitable à cause de l'échec des antibiotiques.

L'Organisation mondiale de la santé estime que le développement d'un vaccin est crucial pour arrêter la propagation mondiale de cette infection.

Une étude effectuée sur un échantillon de 15 000 jeunes, publiée dans le magazine médical Lancet, montre que les infections ont été réduites d'environ un tiers.

Lire sur le même sujet:

Environ 78 millions de personnes sont infectés chaque année par la maladie qui peut causer l'infertilité.

Mais le corps ne crée pas de résistance, peu importe combien de fois la personne a été infectée.

Les symptômes peuvent inclure une coulée verte ou jaune émanant des organes sexuels, des douleurs lors de l'urine et quelques fois des saignements.

Cependant, parmi ceux qui sont infectés, environ un homme sur 10 hétérosexuels et plus des trois quarts des femmes et des homosexuels n'ont pas de symptômes faciles à reconnaître.

Une infection non traitée peut conduire à une maladie inflammatoire pelvienne qui peut être transmise à un enfant pendant la grossesse.

Sur le même sujet