Nouvelle-Zélande : le souffle du réacteur d'un avion tue une femme

Un avion qui va atterrir à l'aéroport Princesse Juliana est l'attraction des touristes sur la plage de Sint Maarten Copyright de l’image NA
Image caption Un avion qui va atterrir à l'aéroport Princesse Juliana est l'attraction des touristes sur la plage de Sint Maarten

Une femme néo-zélandaise est décédée sur le territoire caribéen de Sint Maarten après été propulsée au sol, la tête fracassée par le souffle des réacteurs d'un avion.

L'incident s'est produit au célèbre aéroport international Princess Juliana situé à quelques mètres de la plage.

La police a déclaré que la femme de 57 ans était gravement blessée après avoir été propulsée par la force des moteurs à réaction, alors qu'elle était debout près de la clôture.

Elle avait finalement succombé à ses blessures après avoir été acheminée à l'hôpital.

Un danger permanent

Image caption Vue aérienne du plan de l'aéroport Princesse Juliana

Dans cet aéroport, situé près d'une plage très fréquentée des touristes, les avions volent à très basse altitude à l'atterrissage ou au décollage.

Le début de la piste est à seulement 50 m de la clôture sur la plage de Maho et à peu près à la même distance de la piste d'atterrissage.

Des panneaux d'alerte, visibles aux alentours de l'aéroport, demandent à ceux qui fréquentent la plage de ne pas se tenir près de la clôture en raison des explosions dangereuses d'air.

Lire aussi:

"J'ai rencontré la famille du défunt ce soir et, tout en reconnaissant que ce qu'ils faisaient était dangereux, à travers les signes clairement visibles partout, ils regrettent le risque qu'ils ont pris", a déclaré Rolando Brison, le directeur du tourisme de l'île.

"L'atterrissage et le décollage de tous les types d'avions à l'aéroport international de Sint Maarten sont bien connus mondialement comme une attraction touristique majeure", a signalé la police qui en reconnait le danger.

Sur le même sujet