Suisse : identification d'un couple retrouvé momifié

Bernhard Tschannen, directeur du domaine skiable montre le lieu où les corps ont été découverts Copyright de l’image TELEVISION SUISSE ROMANDE
Image caption Bernhard Tschannen, directeur du domaine skiable, montre le lieu où les corps ont été découverts

La police a confirmé mercredi que l'homme et la femme découverts momifiés dans un glacier dans le sud de la Suisse étaient bien un couple disparu il y a 75 ans.

La famille s'est dite soulagée d'avoir finalement découvert la vérité sur la disparition du couple Marcelin et Francine Dumoulin.

"La police m'a appelée ce matin pour m'annoncer la nouvelle", a déclaré Monique Gautschy, une des deux filles encore en vie sur les 7 enfants du couple.

Selon la source, l'identification a été possible grâce à des comparaisons ADN effectuées par le médecin légiste en collaboration avec la Police de la région.

Les corps parfaitement conservés gisaient, proches l'un de l'autre, avec à leur côté des sacs à dos, une bouteille, un livre et une montre.

Copyright de l’image EPA
Image caption Les pieds d'un des corps avec une bouteille retrouvée à leur côté

Ils ont été découverts jeudi par un employé d'un domaine skiable lors d'une visite de routine dans le glacier de Tsanfleuron, à 2.615 mètres d'altitude.

Drame familial

Monique Gautschy, aujourd'hui âgée de 86 ans, avait 11 ans à l'époque.

Elle raconte les circonstances dans lesquelles elle a perdu son père Marcelin Dumoulin, 40 ans, cordonnier, et sa mère Francine, 37 ans, institutrice, partis à pied le 15 août 1942 du village de Chandolin pour aller voir leur bétail dans les montagnes.

Lire aussi sur le pays:

"Je les ai vu partir un samedi matin. Il faisait un temps radieux. Ils devaient passer la nuit sur l'alpage de Grilden et rentrer le dimanche", se rappelle-t-elle.

Malheureusement, un gros nuage noir avait recouvert le glacier dans l'après-midi.

Copyright de l’image NA
Image caption Carte de la région où le drame s'est produit il y a 75 ans

"Mon oncle a juste eu le temps de voir mes parents une dernière fois avec ses jumelles", a-t-elle ajouté.

"Ils ont dû passer sur un pont de neige et tomber dans une crevasse", présume la fille du couple.

Douloureuse séparation

Après deux mois et demi de recherches infructueuses, les 7 enfants (5 garçons et deux filles âgés de 2 à 13 ans à l'époque) ont dû être placés dans des familles d'accueil.

Seule la fille cadette Marceline, qui avait 4 ans, a pu être adoptée par une tante.

L'enterrement du couple est prévu samedi et Monique dit qu'elle aimerait bien "les voir avant pour les embrasser".