Sida : les financements en chute

Les progrès "remarquables" accomplis dans la lutte contre le sida n'auraient pas été possibles sans la recherche Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les progrès "remarquables" accomplis dans la lutte contre le sida n'auraient pas été possibles sans la recherche

Les organisateurs de la conférence internationale de recherche sur le sida, qui s'est ouverte dimanche à Paris, ont appelé les États-Unis, premier contributeur dans la lutte contre l'épidémie, à "rester engagés" financièrement.

Une déclaration qui intervient dans un contexte où le président américain Donald Trump menace de coupes budgétaires.

"Les Américains représentent un poids financier essentiel dans ce domaine et nous avons besoin qu'ils restent engagés", a déclaré Linda-Gail Bekker, chercheuse au Desmond Tutu HIV Center en Afrique du Sud.

''Dans le cas contraire, cela se traduirait par des morts et des contaminations supplémentaires'', a-t-elle averti.

Les progrès "remarquables" accomplis dans la lutte contre le sida n'auraient pas été possibles sans la recherche et "toute coupe dans les financements remettrait en cause ces progrès, a-t-elle ajouté.

Au niveau mondial, les dons gouvernementaux ont chuté l'an dernier à leur plus bas niveau depuis 2010, à sept milliards de dollars contre 7,5 milliards de dollars en 2015, selon la Kaiser Family Foundation.

Sur le même sujet

Lire plus