Israël menace de fermer Al Jazeera

Une vue du bureau d'Al Jazeera à Jérusalem Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une vue du bureau d'Al Jazeera à Jérusalem

Israël accuse la chaîne de télévision d'avoir encouragé les récentes violences autour des lieux saints à Jérusalem.

Les autorités israéliennes reprochent aussi à cette télévision de servir les intérêts des ennemis de l'Etat hébreu.

Al Jazeera a dénoncé une mesure "grave (...) de la part d'un Etat qui prétend être la seule démocratie du Moyen-Orient".

La chaîne de télévision a annoncé qu'elle allait contester en justice cette mesure visant à la réduire au silence en Israël.

En juillet dernier déjà, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait fait part de son intention d'expulser Al Jazeera.

Il l'accusait d'avoir attisé les tensions sur l'Esplanade des mosquées, un lieu symbolique du conflit israélo-palestinien.

Dimanche, le ministre israélien de la Communication, Ayoub Kara, a qualifié Al Jazeera de "principal outil" du groupe djihadiste Etat islamique, du Hamas, du Hezbollah et de l'Iran.

Le chef du bureau de la chaîne à Jérusalem, Waleed al Omari, a dit qu'il n'avait reçu pour le moment "aucune notification officielle" de la fermeture des services d'Al Jazeera en Israël.

Al Jazeera dispose de près de 80 bureaux dans le monde. Elle diffuse dans plusieurs langues.

Certains observateurs considèrent que cette télévision a servi de caisse de résonance aux mouvements du Printemps arabe.

Sur le même sujet