Retrait d'une enseigne "raciste" à Paris

La peinture sur toile représentant un homme noir debout, serviteur ou esclave, et une dame blanche de la haute société, va être enlevée du 14 rue Mouffetard pour être rénovée puis exposée au musée Carnavalet (musée de la Ville de Paris). Copyright de l’image AFP
Image caption La peinture sur toile représentant un homme noir debout, serviteur ou esclave, et une dame blanche de la haute société, va être enlevée du 14 rue Mouffetard pour être rénovée puis exposée au musée Carnavalet (musée de la Ville de Paris).

Le Conseil municipal de Paris a décidé que l'enseigne "Le Nègre Joyeux", vestige d'une ancienne chocolaterie parisienne et rappel des "crimes de l'esclavage", va devoir quitter sa façade du Ve arrondissement de la capitale pour entrer au musée.

La peinture sur toile représentant un homme noir debout, serviteur ou esclave, et une dame blanche de la haute société, va être enlevée du 14 rue Mouffetard pour être rénovée puis exposée au musée Carnavalet (musée de la Ville de Paris).

Le Conseil de Paris a voté cette décision proposée par le groupe communiste, qui a dénoncé une "présence insultante et blessante" sur l'espace public.

Copyright de l’image AFP
Image caption Le Conseil de Paris a voté cette décision proposée par le groupe communiste, qui a dénoncé une "présence insultante et blessante" sur l'espace public.

Le groupe demande également la création d'un musée de l'esclavage.

L'enseigne, seul élément subsistant d'une chocolaterie qui aurait été ouverte en 1748, a été probablement commandée à un fournisseur spécialisé dans ce type de création au XVIIIe ou XIXe siècle.

LIRE AUSSI

Racisme : le plaidoyer de Sulley Muntari

AfSud: l'agence Bell Pottinger radiée pour racisme

Racisme : "oui" aux coupes afro

Sur le même sujet