100 Femmes : Les femmes en milieu rural ont-elles brisé le plafond de verre de l'agriculture ?

agricultre Copyright de l’image BEHROUZ MEHRI / AFP

Au cours des dernières décennies, le nombre de femmes dans les emplois agricoles dans les pays en développement a augmenté et des programmes sont en place pour améliorer leurs conditions de travail. Mais cela conduit-il à une autonomisation réelle ?

Plus sue 100 Femmes ici :

Les femmes peuvent-elles changer le monde en une semaine ?

En Colombie

"Nous avons beaucoup d'ignames, nous avons juste besoin d'acheteurs", explique Rosalina Ballesteros.

À Montes de Maria, dans la région vallonnée de la côte nord de la Colombie, où elle vit et travaille, la récolte a été particulièrement prospère cette année, mais la demande est faible et les ignames se décomposent.

Copyright de l’image FUNDACION SEMANA / YOUTUBE

Ainsi, la communauté a lancé un appel à l'aide via YouTube.

"Nous voulons vous inviter à acheter des ignames et à nous aider", explique le fermier dans une vidéo de 40 secondes qui a fait un carton en Colombie.

"Les ignames sont bonnes pour l'arthrite, pour la constipation et pendant la ménopause", ont scandé les agricultrices avec enthousiasme.

Au Kyrgystan

Ainagul Abdrakhmanova, une mère de cinq enfants de 32 ans, a également demandé de l'aide. Elle s'est adressée à un groupe d'entraide féminine qui se rassemble dans son village situé dans le centre des montagnes du Kyrgystan.

"Elles m'ont aidée à planter et à installer l'irrigation au goutte à goutte", explique Mme Abdrakhmanova, qui cultive des tomates, des concombres et des carottes.

Au Laos

Au nord du Laos, Mme Vieng gagne maintenant sa vie dans une ferme de champignons à Luang Prabang.

Copyright de l’image FAO / OSCAR CASTELLANOS
Image caption Mme Vieng a appris des techniques pour cultiver les champignons auprès du projet Agro-Biodiversity en 2014

Sa communauté a une longue tradition de collecte de champignons sauvages pour la consommation, mais ils savaient peu de choses sur la façon de les cultiver.

Mme Vieng et d'autres personnes ont reçu une formation et des ressources pour cultiver des champignons d'huîtres qu'ils vendent aujourd'hui sur les marchés provinciaux.

La série 100 femmes de la BBC nomme 100 femmes influentes et inspirantes à travers le monde chaque année.

En 2017, nous leur demandons de s'attaquer à quatre des plus grands problèmes auxquels sont confrontées aujourd'hui les femmes : le plafond de verre, l'analphabétisme féminin, le harcèlement dans les espaces publics et le sexisme dans le sport.

Avec votre aide, elles trouveront des solutions réelles et nous voulons inclure vos idées. Retrouvez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter et utilisez #100Women #100Femmes

Un quart de toutes les femmes économiquement actives dans le monde entier ont eu un emploi dans l'agriculture en 2015, selon des statistiques de l'Organisation internationale du Travail.

Pourtant, les chiffres globaux masquent des différences régionales considérables.

Et bien que l'agriculture reste de loin la source d'emploi la plus importante dans les pays à faible revenu, elle a diminué de façon remarquable dans les pays à revenu élevé, car les hommes et les femmes leur préfèrent des emplois dans les industries et les services.

Alors, où a réellement lieu la féminisation de l'agriculture ?

Les tendances sont particulièrement marquées en Afrique du Nord, où la part des femmes dans l'agriculture est passée d'environ 30 % à 43 % entre 1980 et 2010 (le dernier sondage complet), ainsi qu'au Proche-Orient, où elle est passée de 35 % à 48 %.

La tendance est également perceptible en Asie de l'Est et du Sud-Est, ainsi qu'en Amérique latine.

Alors que dans la majeure partie de l'Afrique subsaharienne, la part des femmes dans l'agriculture n'a pas changé de manière significative sur trois décennies, elle a déjà dépassé 60 % dans des pays comme le Lesotho, la Sierra Leone et le Mozambique.

Les experts perçoivent l'agriculture dans cette région comme déjà solidement féminisée.

Alors que les femmes représentent désormais une plus grande part de la force agricole, les types d'emplois ruraux auxquels elles peuvent prétendre sont devenus plus précaires.

Copyright de l’image KARIM SAHIB / AFP
Image caption Les tâches ménagères en milieu rural implique souvent d'avoir à parcourir de longues distances pour récolter de l'eau et du carburant

Les femmes sont surreprésentées pour ce qui est des tâches non rémunérées, saisonnières et à temps partiel.

Même lorsqu'elles occupent un emploi rémunéré, « elles sont plus susceptibles d'occuper des postes difficiles et et peu qualifiés et les quelques postes de direction sont plus susceptibles d'être pris par les hommes», explique une analyste de la Banque mondiale en 2016.

Un coup de pouce

L'expansion du rôle des femmes dans l'agriculture entraîne également de réels avantages.

Copyright de l’image FAO / NADEGE BORO
Image caption Sanihan vit avec 13 personnes et ses conditions de vies sont très difficiles, surtout pendant les récoltes

"Nous nous engageons dans de nouvelles activités qui nous rendent plus forts en période d'épreuve", a déclaré Sanihan Thera, une femme de 28 ans, mère de quatre enfants dans le village de Baramadougou, au Mali.

Mme Thera a été reçu un "kit agricole" fourni par un projet dirigé par la FAO au Mali et au Burkina Faso voisin, qui comprend des graines - du niébé, du millet et des légumes à forte valeur nutritive - ainsi que des liquidités et des formations pour assurer des récoltes régulières.

De nouvelles techniques ont permis à ces femmes maliennes, chargées de nourrir leur famille alors que les hommes sont absents, employés de manière saisonnière, de planter leur parcelle pour la première fois depuis des années.

"La récolte sera certainement suffisante pour avoir des réserves alimentaires pendant plusieurs mois", explique Mme Thera.

"Cela leur a permis de faire entendre leur voix dans la communauté, comme le rapporte certaines de ces femmes", explique Fatouma Seid, porte-parole du projet.

Copyright de l’image Image copyrightFAO / NADEGE BORO
Image caption Au Mali, ce sont les hommes qui héritent des terres

"Cela a également permis de créer un forum pour que les femmes se donnent des conseils sur tout, de la nutrition des enfants aux maux conjugaux".

Posséder un terrain est essentiel à l'autonomisation sociale et, dans de vastes régions du monde en développement, les femmes n'ont pas les mêmes droits de propriété que les hommes

Au Mali, par exemple, ce sont les hommes qui héritent des terres et qui en deviennent propriétaires.

Une carte du monde révèle que le nombre de décideurs femmes dans le secteur de l'agriculture -c'est-à-dire la personne qui prend les principales décisions concernant les ressources et la gestion d'une entreprise agricole - sont proportionnellement inférieurs aux hommes dans presque tous les pays où les données sont disponibles.

Sur le même sujet