Soixante-cinq journalistes tués en 2017

syrie, mexique, salvador, assassinat, meurtre, journaliste
Image caption La Syrie demeure le pays le plus meurtrier pour les journalistes, suivi maintenant de près par le Mexique. Sur cette photo, des journalistes du Salvador pleurent leur collègue reporter d'images.

Soixante-cinq journalistes ont été tués dans le monde en 2017, sept "journalistes-citoyens" (blogueurs) et huit "collaborateurs des médias", selon le bilan annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié ce mardi.

Si moins de journalistes ont été tués dans le monde en 2017 par rapport à l'an passé (un chiffre en baisse de 18%) c'est, estime RSF, en raison de "la prise de conscience croissante de la nécessité de mieux protéger les journalistes et la multiplication des campagnes menées en ce sens par les organisations internationales et les médias eux-mêmes". Mais aussi par le fait que "des pays, devenus trop dangereux, se vident de leurs journalistes".

Outre les journalistes assassinés, RSF a recensé un total de 326 journalistes emprisonnés dont 202 journalistes professionnels, 107 blogueurs et 17 collaborateurs des médias.

Lire plus