Arabie Saoudite : un salon auto pour femmes

Certaines Saoudiennes s'opposent à l'interdiction pour les femmes de conduire des voitures en Arabie Saoudite.
Image caption Certaines Saoudiennes s'opposent à l'interdiction pour les femmes de conduire des voitures en Arabie Saoudite.

Une société privée saoudienne a ouvert jeudi à Jeddah le premier salon automobile dédié aux femmes saoudiennes, qui seront autorisées à conduire dans le royaume à partir de juin.

Le salon situé dans un centre commercial n'emploie que des femmes et offre l'occasion aux Saoudiennes de pouvoir choisir un véhicule avant de se lancer sur les routes dans cinq mois.

Il leur permet également de trouver des solutions de financement, avec des banques ou des compagnies financières, pour l'achat de leur véhicule.

La société organisatrice de la rencontre commerciale prévoit d'étendre l'initiative à d'autres villes saoudiennes.

Copyright de l’image MARWAN NAAMANI/AFP/GETTY IMAGES
Image caption Manal Al Sharif, une militante saoudienne des droits de l'homme, avait été arrêtée en 2011 pour avoir bravé l'interdiction faite aux femmes de conduire une voiture.

En Arabie Saoudite, un royaume ultraconservateur régi par une version rigoriste de la loi islamique, les femmes sont l'objet de sévères restrictions relatives à l'habillement par exemple.

Elles sont notamment soumises à la tutelle d'un homme de leur famille pour faire des études ou voyager.

Ces deux dernières années, le pays a toutefois annoncé une série de mesures

visant à alléger les contraintes qui pèsent notamment sur les femmes et les jeunes.

Parmi ces réformes figurent la décision d'autoriser les femmes à conduire des véhicules (voitures, motos et camions) à partir du mois de juin ou encore celle d'autoriser les cinémas et les concerts.

L'Arabie Saoudite était le seul pays au monde à interdire le volant aux femmes.

Sur le même sujet