Islande : un imam défend la circoncision

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le parlement islandais prépare une loi faisant de la circoncision masculine un délit passible de six ans de prison.

Un chef musulman d'Islande condamne les mesures visant à interdire la circoncision masculine dans ce pays, accusant leurs auteurs de commettre une atteinte à la liberté de culte.

Ahmad Seddeeq, un imam du Centre culturel islamique d'Islande, a dit à la BBC que la circoncision masculine était une pratique fondamentale de l'islam.

"La circoncision est pratiquée depuis des siècles. Elle est profondément enracinée dans les traditions culturelles et religieuses", a-t-il déclaré, ajoutant que "les avantages de cette pratique dépassent de loin ses risques".

Des membres de la communauté juive européenne ont également dénoncé l'interdiction de cette pratique.

Le parlement islandais prépare une loi faisant de la circoncision masculine un délit passible d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à six ans.

Les partisans de cette loi affirment que la circoncision est une atteinte à l'intégrité physique des garçons comme les mutilations génitales féminines.