Royaume-Uni : inquiétudes pour un espion empoisonné

L'hôpital de Salibury où est interné l'espion Sergueï Skripal, avec sa fille Youlia. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'hôpital de Salibury où est interné l'espion Sergueï Skripal, avec sa fille Youlia.

Une nouvelle réunion d'urgence a été convoquée samedi par Londres sur l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal.

Le comité "Cobra", convoqué dans les cas d'urgence nationale au Royaume-Uni, doit se pencher sur le cas de cette barbouze.

Selon la Primature britannique, la réunion devra être présidée par Amber Rudd, la ministre de l'Intérieur.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La maison de l'espion Sergueï Skripal sous haute surveillance policière dans la commune de Salisbury.

C'est la deuxième rencontre des services de renseignements de sa majesté depuis mercredi.

L'objectif est de mettre la lumière sur la provenance, le mode et le lieu d'administration de l'agent innervant utilisé sur Sergueï Skripal et sa fille Youlia.

L'Angleterre soupçonne la Russie de vouloir assassiner l'ex-espion et promet de réagir si les faits étaient avérés.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le banc public sur lequel l'espion a été retrouvé inconscient avec sa fille.

Mais la Russie a nié toute implication dans l'empoisonnement de cet ancien agent condamné dans son pays pour trahison.

L'ancien espion au service de Londres a été retrouvé inconscient dimanche dernier 4 mars avec sa fille sur un banc public de Salisbury dans le sud de l'Angleterre.

En 2006, Alexandre Litvinenko, un ancien agent des services secrets russes opposé à Vladimir Poutine a été tué à Londres, sur ordre de Moscou selon un juge britannique.

Sur le même sujet