Pérou : perquisitions chez l'ex-président

La police visite le domicile de l'ex-président péruvien pour perquisition. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La police visite le domicile de l'ex-président péruvien à San Isidoro pour perquisition.

Le ministère public péruvien a annoncé samedi la perquisition de deux propriétés de l'ancien président Pedro Pablo Kuczynski à Lima, la capitale.

Cette descente chez l'ancien chef de l'Etat est liée à une enquête sur le vaste scandale de corruption qui a entraîné sa démission.

Les perquisitions ont été dirigées par les procureurs Marcial Paucar et Luis Ballon.

Les avocats de l'ancien président ont affirmé que leur client est prêt à coopérer dans le cadre de cette enquête.

Selon eux, il veut prouver son innocence au peuple et à la communauté internationale.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des éléments de la police prennent d'assaut le domicile de l'ancien président.

M. Kuczynski, âgé de 79 ans, est accusé d'avoir menti sur ses liens avec Odebrecht, le géant brésilien du BTP.

Lire aussi :

Odebrecht a révélé avoir versé près de cinq millions de dollars à des entreprises de conseil qui sont directement liées à M. Kuczynski quand il était ministre entre 2004 et 2013.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'entreprise de BTP brésilien a été au coeur d'un énorme scandale en Amérique latine.

L'entreprise est au cœur d'un vaste scandale de corruption qui éclabousse une partie de la classe politique en Amérique latine.

Plusieurs parlementaires brésiliens et le vice-président de l'Equateur sont déjà en prison dans le cadre de cette affaire.

Martin Vizcarra, le premier vice-président péruvien, a prêté serment vendredi en tant que chef de l'Etat, en remplacement de Pedro Pablo Kuczynski.