Cambridge Analytica, "une colonisation des temps modernes"

Le lanceur d'alerte derrière le scandale de fuite de données Cambridge Analytica a déclaré que la compagnie est allée un peu partout dans le monde pour saper de grandes institutions de pays en développement Copyright de l’image AFP
Image caption Le lanceur d'alerte derrière le scandale de fuite de données Cambridge Analytica a déclaré que la compagnie est allée un peu partout dans le monde pour saper de grandes institutions de pays en développement

Christopher Wylie, le lanceur d'alerte à l'origine du scandale Cambridge Analytica assimile l'action de ce cabinet à "une colonisation des temps modernes".

Il a déclaré au parlement Britannique que la compagnie est allée un peu partout dans le monde "pour saper de grandes institutions" de pays en développement.

Selon lui, son ancien employeur qui s'est appuyé sur des données Facebook, est un exemple parfait de la "colonisation moderne".

Le comité médias du parlement britannique examine les accusations contre Cambridge Analytica.

Image caption Le siège de Cambridge Analytica à Londres

Cette entreprise appartient à un groupe dont l'ancien conseiller de Trump Steve Bannon est membre.

Ils sont accusés d'avoir utilisé des données Facebook pour changer les opinions politiques de millions de personnes.

Ce comité a convoqué le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a décliné en proposant d'envoyer des représentants.

Sur le même sujet