Le ministre australien des affaires étrangères défend Assange

Site internet Wikileaks
Image caption Le site Wikileaks a récemment révélé des milliers de courriers diplomatiques confidentiels

Selon le ministre australien des affaires étrangères, les Etats-Unis devraient être tenus pour responsables de la publication de leurs notes diplomatiques, et non Julian Assange, le fondateur du site qui les a publiés.

Kevin Rudd a indiqué que ceux qui sont à l'origine de la fuite sont légalement responsables, et non Wikileaks, et se demande si le système de sécurité américain est adéquat.

Ses propos contrastent avec ceux du premier ministre Julia Gillard qui a accusé Julian Assange d'être irresponsable.

Julian Assange a été arrêté hier par la police britannique après s'être rendu de lui-même.

Il est recherché en Suède où il est accusé d'agressions sexuelles - allégations qu'il rejette.

La police suédoise indique que la détention de Julian Assange n'avait rien à voir avec la publication, sur son site, de documents confidentiels américains.