Corée du Nord: Kim Jong-Il rencontre un haut responsable chinois

Kim Jong-Il et Dai Bingguo, le conseiller d'Etat chinois

Il est difficile de décoder précisément les déclarations faites après cette rencontre de haut niveau entre la Chine et la Corée du nord.

Cependant le fait que cette rencontre ait eu lieu souligne l'inquiétude de Pékin par rapport à la situation instable dans la péninsule coréenne.

Et peut-être aussi que les pressions exercées sur la Chine par les Etats-Unis et leurs alliés ont produit quelques résultats.

Washington tente de convaincre Pékin d'aller plus loin.

En même temps, les Etats-Unis ont résisté aux appels de Pékin en faveur d'une reprise des pourparlers à six sur les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

C'est une acrobatie diplomatique difficile.

Le plus haut gradé américain, l'amiral Mike Mullen, en visite à Tokyo et Seoul, s'est exprimé sur la situation.

Il a eu des mots durs à l'endroit de la Chine qu'il a accusée de de soutenir la Corée du Nord.

Des voix s'élèvent pour demander le renforcement des relatons militaires entre les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud face à la situation actuelle dans la péninsule coréenne.

L'amiral Mike Mullen a également parlé de l'amélioration des relations militaires avec la Chine.

Il a par ailleurs souligné la complexité des relations entre différents pays de la région, car les grandes puissances veulent désamorcer les tensions et rassurer leurs alliés, sans pour autant les encourager à prendre des initiatives de nature à favoriser l'escalade.