L'ETA annonce un "cessez-le-feu"

L'organisation séparatiste basque a fini par céder à une demande de sa branche politique - Batasuna-qui espère se présenter aux élections locales de mai.

Image caption ETA figure depuis 2001 sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne et des Etats-Unis

L'annonce a été faite dans une vidéo transmise au média. On y voit trois personnes encagoulées, lisant un communiqué, derrière l'emblème de l'organisation clandestine,une hache entrelacée d'un serpent,.

Le groupe basque armé a décidé de déclarer un cessez-le-feu "permanent unilatéral et vérifiable par la communauté internationale", indique le communiqué qui accompagne la vidéo.

Cette annonce constitue un "engagement ferme de l'ETA en faveur d'un processus de solution définitive et de la fin de la confrontation armée", poursuit le texte.

800 morts

Mais le groupe souligne qu'il continuera son "infatigable combat" pour" une véritable situation démocratique au pays basque".

Mais Etat ne précise pas s'il abandonne totalement la lutte armée comme l'exige le gouvernement espagnol.

Madrid juge insuffisant le cessez-le-feu de L'eta. Le gouvernement espagnol rejette aussi l'idée d'une "vérification internationale"

Fondée en 1959, le groupe armé revendique l'indépendance d'Euskal Herria, territoire comprenant la région autonome du Pays Basque espagnol, la Navarre (nord de l'Espagne) et le Pays Basque français.

L'Etat est tenu pour responsable de la mort de près de 800 morts à la suite de quatre attentats.