La Ligue arabe au chevet de la Syrie

La Ligue arabe Copyright de l’image Reuters
Image caption La Ligue arabe est profondément divisée sur la conduite à tenir face à la crise syrienne.

Les ministres des affaires étrangères de la Ligue arabe se réunissent aujourd'hui au Caire pour un sommet d'urgence sur la Syrie.

L’organisation panarabe est soumise à de fortes pressions afin de suspendre la Syrie de ses rangs.

La rencontre du Caire intervient deux semaines après la signature d'un plan de paix avec Damas.

L'accord prévoit notamment le retrait des chars déployés dans certaines villes et l'arrêt de la répression contre les manifestants.

Mais visiblement ce plan n'est pas suivi d'effet: la violence semble avoir redoublé d'intensité faisant de nombreuses victimes.

Selon un correspondant de la BBC au Caire, la Ligue arabe est profondément divisée sur la conduite à tenir face à la crise syrienne.

Certains pays membres estiment qu'une éventuelle suspension de la Syrie de la Ligue arabe n'aura pas les effets escomptés.

Seulement, même les gouvernements arabes opposés aux mouvements de contestation commencent à admettre qu'ils ne peuvent plus ignorer la situation qui prévaut en Syrie.

Vendredi, l’organisation de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch a accusé le régime syrien de "crimes contre l'humanité".

Selon l'organisation, le recours systématique aux abus contre les civils à Homs, dans le centre du pays, par les forces gouvernementales, y compris la torture et les exécutions arbitraires, montre que des crimes contre l'humanité ont été commis.