BBC navigation

Syrie : la trêve semble respectée

Dernière mise à jour: 12 avril, 2012 - 17:22 GMT
Le président syrien Bachar al Assad

Si le cessez-le-feu tient, la prochaine étape sera le retrait des troupes et des armes lourdes.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur ce matin à six heures, heure locale.

Néanmoins, des militants des droits de l'Homme et des activistes anti-gouvernementaux ont signalé des explosions à Damas et dans les alentours - notamment ce qui pourrait être une voiture piégée.

Il s’en est suivi une fusillade par la suite.

Par ailleurs, les troupes gouvernementales, les chars et l'artillerie lourde sont toujours là, selon les opposants - déployés dans les zones résidentielles, particulièrement à Homs.

Dans ce bastion de l'opposition au président Assad, des corps jonchent toujours les rues car les habitants craignent d'être pris pour cibles par des tireurs embusqués s'ils sortent pour les récupérer.

Des manifestations hostiles au gouvernement se sont déroulées jusque tard dans la nuit à Damas.

Peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, les forces de sécurité auraient procédé à des descentes et des arrestations - des cas qui ne sont pas spécifiquement prévus dans l'accord conclu entre le gouvernement syrien et l'ONU.

La Chine s'est félicitée de la trêve, alors que plusieurs pays occidentaux et l'opposition syrienne ont affiché leur scepticisme.

Si le cessez-le-feu tient, la prochaine étape sera le retrait des troupes et des armes lourdes - qui aurait du être effectif dès mardi.

La question du déploiement d'observateurs des Nations Unies devra aussi être réglée.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.