BBC navigation

Le dissident chinois Chen veut partir aux Etats-Unis

Dernière mise à jour: 3 mai, 2012 - 10:36 GMT

Chen Guangcheng, l'avocat aveugle au centre d'un imbroglio diplomatique entre Pékin et Washington

Les Etats-Unis ont annoncé être prêts à aider le militant chinois des droits civiques Chen Guangcheng qui a demandé à s'exiler.

Chen Guangcheng a changé d'avis. Il veut maintenant quitter la Chine pour les Etats-Unis. Le dissident chinois dit craindre pour sa sécurité dans son pays.

Le sort de Chen, qui a passé six jours à l'ambassade des Etats-Unis après avoir échappé à la surveillance du régime chinois, empoisonne les relations sino-américaines.

Cet imbroglio diplomatique intervient alors que la secrétaire d'Etat Hillary Clinton se trouve à Pékin pour deux jours d'entretiens annuels avec des responsables chinois.

Washington espérait avoir mis fin à la crise diplomatique en obtenant de Chen Guangcheng qu'il quitte l'ambassade mercredi après avoir reçu, selon la version américaine, l'assurance qu'il pourrait vivre en sécurité avec sa famille sur le sol chinois.

Chen, qui se trouve désormais dans un hôpital de Pékin après y avoir été escorté par des responsables américains, a toutefois déclaré aux agences de presse qu'il avait changé d'avis après une discussion avec sa femme.

L'avocat aveugle, critique des stérilisations forcées et des expropriations forceés, voudrait quitter la Chine à bord de l'avion de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, selon des médias chinois.

Excuses

Hillary Clinton s'est entretenue avec Chen après son départ de l'ambassade américaine.

Le porte-parole du Département d'Etat a indiqué que les Etats sont en discussion avec lui sur son avenir et celui de sa famille.

A l'ouverture des entretiens annuels à Pékin dans le cadre du dialogue stratégique et économique entre les Etats-Unis et la Chine, la secrétaire d'Etat américaine a prôné le respect des droits de l'homme, sans mentionner explicitement Chen.

"Bien sûr, dans le cadre de notre dialogue, les Etats-Unis soulignent l'importance des droits de l'homme et des libertés fondamentales", a-t-elle déclaré.

"Nous pensons que tous les gouvernements doivent répondre aux aspirations des citoyens à la dignité et à l'Etat de droit et qu'aucun pays ne peut ni ne doit leur dénier ces droits." a ajouté Hilary Clinton.

Washington s'est dans un premier temps réjoui que Chen ait pu quitter l'ambassade dans le cadre d'un accord avec les autorités chinoises, présenté par les Américains comme un signe de la coopération entre les deux premières puissances économiques du monde.

Peu après, la Chine a exigé des excuses pour ce qu'elle a qualifié d'ingérence "inacceptable" de la part des Etats-Unis.

Mots-clés

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.