BBC navigation

ONU : directives sur l'accaparement des terres

Dernière mise à jour: 11 mai, 2012 - 18:18 GMT

Des paysans chinois évincés de leurs terres à la recherche des tombes de leurs parents.

L'Organisation des Nations Unies a adopté des directives générales pour les pays riches qui achètent des terres dans les pays en développement.

On estime que 200 millions d'hectares, une superficie équivalant à huit fois celle de la Grande-Bretagne, ont été achetés ou loués au cours de la dernière décennie, en grande partie en Afrique et en Asie.

Mais les organisations humanitaires avertissent qu'il sera très difficile de s'assurer que ces directives soient mises en œuvre partout.

D'après Clara Jamart d'Oxfam citée par l'AFP, ce n'est qu'une première étape et il faut rester vigilant parce que les gouvernements n'auront pas l'obligation de les appliquer.

Les préoccupations sont de plus en plus importantes face à ce qu'on appelle l'accaparement des terres, c'est-à-dire l'achat de vastes zones de terres agricoles par des entreprises ou des gouvernements étrangers,.

Des pays africains comme l'Ethiopie, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo et la Sierra Leone ont tous signé des contrats fonciers importants avec des investisseurs étrangers.

Selon les autorités de ces pays, ces grandes transactions internationales attirent souvent des investissements et des nouvelles technologies dans une région en faveur de la population locale.

Cependant, ce n'est pas toujours la réalité et les organisations de défense des droits de l'Homme ont mis en évidence des cas où des dizaines de milliers de personnes ont été expulsées de force de leurs terres ancestrales pour faire place à des investisseurs étrangers.

BBC © 2014 Avertissement: la BBC n'est pas responsable du contenu de sites extérieurs.

Il est recommandé d'avoir la dernière version de votre navigateur et d'activer les spécifications CSS afin de bénéficier au maximum des effets visuels quand vous consultez cette page. Nous recommandons d'installer la dernière version de votre navigateur ou d'activer les spécifications CSS si c'est possible.