La Syrie, en ‘‘état de guerre civile’’

Syria Copyright de l’image s
Image caption Desormais, toute violation des principes de la Convention de Genève seront passible de poursuites.

Selon le CICR, la violence s'est répandue dans tout le pays et que la durée et l'intensité des combats, ainsi que l'organisation des parties belligérantes signifie que le conflit pourrait maintenant être classé comme une guerre civile.

De ce fait, ajoute l’agence internationale, tous qui combattent sont soumis aux principes de la Convention de Genève.

Pour beaucoup d’observateurs, le Comité international de la Croix-Rouge dit tout simplement ce que d'autres savaient depuis un certain temps.

Mais le communiqué du CICR est significatif, car en tant que garant de la Convention de Genève, il lui revient de rappeler ‘‘les règles de la guerre’’ et de dire aux parties belligérantes quelles sont leurs obligations.

En vertu de la Conventions de Genève, les attaques aveugles contre des civils, et le personnel médical ou la destruction des services de base comme la fourniture de l'eau ou l'électricité sont toutes interdites.

Toute infraction à ces règles est passible de poursuite, comme crimes de guerre.

Donc à partir de maintenant, tous ceux qui combattent en Syrie sont officiellement soumis aux lois de la guerre, et pourraient se retrouver devant un tribunal, pour crimes de guerre en cas de violation des principes de la Convention de Genève.