Deuxième débat entre Obama et Romney

Obama et Romney
Image caption Obama et Romney vont s'affronter à la télé pour leur deuxième débat

Dans la course à la Maison Blanche, Barack Obama et Mitt Romney vont se retrouver mardi soir pour un deuxième face-à-face à la télévision américaine

Isabelle Grimaldi, BBC Washington

Deux semaines après une mauvaise prestation lors du premier débat qui lui a valu de perdre son avance sur son rival républicain, la pression est sur le président sortant.

Après le premier débat télévisé, remporté haut la main par Mitt Romney d'après la majorité des quelques 67 millions d'Américains qui l'ont regardé il y a deux semaines, Barack Obama avait expliqué sa mauvaise prestation en disant qu'il s'etait montré « trop poli ».

"Agressif"

Mardi soir, l'approche du président sortant sera différente, si l'on en croit son conseiller politique David Axelrod qui promet qu'il sera « agressif » envers son rival républicain.

David Axelrod et d'autres conseillers de Barack Obama indiquent que le président sortant va attaquer Mitt Romney sur plusieurs fronts.

Sur son plan de réduction des impôts qui ne serait pas financé par des recettes suffisantes, sur son passé d'investisseur dans des entreprises dont certaines ont fermé et délocalisé des emplois.

Le chef de la Maison Blanche va sans doute aussi accuser Mitt Romney d'être une girouette sur des dossiers comme l'avortement ou la reforme du système de santé.

Mitt Romney qui s'attend maintenant à ce genre d'attaques de la part du président Obama a, de son coté, déjà ouvert d'autres fronts.

Le Républicain accuse notamment la Maison Blanche d'avoir voulu cacher que l'attentat contre le consulat américain de Benghazi qui a tué l'ambassadeur Chris Stevens et trois autres Américains était prémédité.

Tragédie

Selon Romney, il a été planifié pour coincider avec l'anniversaire du 11 septembre 2001, et avait un faible lien avec la manifestation spontanée à la suite d'une video amateur produite en Californie et denigrant le prophete Mahomet.

Le camp Obama réplique en accusant M. Romney d'exploiter la tragédie de Libye à des fins électoralistes.

A trois semaines exactement du scrutin, Barack Obama, qu'il soit agressif ou poli, ou les deux, se doit mardi soir d'effacer la mauvaise impression que sa prestation lors du premier débat a laissée dans l'esprit des électeurs.

En effet, Mitt Romney a, lui, désormais effacé l'avance qu'avait M. Obama dans les sondages avant le premier débat.

Il l'a même supplanté dans certaines études d'opinion.

Tant au niveau national que dans plusieurs Etats traditionnellement indécis, à commencer par le plus important d'entre eux, l'Etat de Floride.

Lire plus