Assad veut “vivre et mourir en Syrie”

Image caption Le président syrien Bachar al-Assad dans une mosquée de Damas le 26 octobre 2012.

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé qu'il voulait "vivre et mourir en Syrie".

Dans une interview à la chaîne russe en langue arabe Roussiya al-Youm, il a déclaré ne pas être “une marionnette” et a mis en garde contre les "conséquences mondiales" d'une intervention étrangère dans son pays.

Présentant son pays comme le "dernier bastion de la laïcité, de la stabilité et de la coexistence dans la région", il a estimé que "le coût de l'invasion étrangère de la Syrie, si elle avait lieu, serait supérieur à celui que le monde peut payer".

"Je ne pense pas que l'Occident aille dans cette direction, mais s'il le fait, personne ne peut prédire ce qui se passera après", a-t-il poursuivi.

Bachar al-Assad fait face depuis près de 20 mois à une révolte populaire devenue conflit armé, qui a fait plus de 37.000 morts, selon une ONG syrienne.