Abou Qatada ne sera pas extradé

La justice britannique a approuvé le recours de l'islamiste Abou Qatada contre son extradition vers la Jordanie qui le réclame pour complot terroriste.
Image caption Abou Qatada a gagné un recours contre la décision du ministère britannique de l'intérieur qui voulait l'extrader vers la Jordanie.

La justice britannique a approuvé le recours de l'islamiste Abou Qatada contre son extradition vers la Jordanie qui le réclame pour complot terroriste.

Abou Qatada se bat depuis dix ans contre le ministère britannique de l'intérieur qui considère sa présence sur le territoire britannique comme une menace à la sécurité.

La Commission spéciale des recours concernant l'immigration, qui gère les dossiers sensibles liés à la sécurité nationale, a donné raison à Qatada, arguant que l'intéressé ne bénéficiera pas d'un procès équitable en Jordanie.

"Nous sommes convaincus que la ministre de l'Intérieur (Theresa May) n'aurait pas dû refuser de révoquer l'ordre d'extradition", a déclaré la commission spéciale qui faisant ainsi savoir l'arrêt acceptant l'appel de Qatada.

Le ministère de l'intérieur a immédiatement indiqué qu'il ferait appel de la décision.

Il faut dire que Qatada a été condamné en 1998 à 15 ans de prison par la justice jordanienne qui l'avait reconnu coupable de préparation d'attentats.

La Jordanie le réclame pour organiser un nouveau procès, assurant que tous ses droits seront garantis.

Abou Qatada n'a jamais été condamné par la justice britannique, mais il a passé la plupart de ces dernières années en détention, considéré comme leader spirituel de mouvements djihadistes, dont al-Qaeda.

Agé de quelques 50 ans, il vit depuis 1993 au Royaume Uni.