Un officier américain dans la tourmente

  • 13 novembre 2012
Les généraux Petreaus et Allen, tous deux pris dans un scandale d'adulte avec des ramifications sécuritaires
Image caption Les généraux Petreaus et Allen, tous deux pris dans un scandale d'adulte avec des ramifications sécuritaires

Le Pentagone a lancé une enquête visant le commandant des forces américaines en Afghanistan pour échanges d'emails "inappropriés" avec la femme au centre du scandale qui a poussé à la démission le directeur de la CIA, le Général Petraeus.

Les emails, dit-on, étaient destinés à Jill Kelley, dont une plainte a poussé la FBI à exposer les relations d'aldultère entre Petraeus et Paula Broadwell.

Le Général Allen clame son innocence.

Sa nomination pour diriger les opérations de l'Otan en Europe est maintenant en suspens, selon la Maison Blanche.

Le Général Allen devait comparaître au Sénat pour une audition de confirmation qui aurait dû faire de lui le Commandant Supérieur des Forces de l'Alliance en Europe, mais ce processus a été interrompu à la demande du ministre de la défense Leon Panetta.

David Petraeus, qui a précédé le Général Allen à la tête du contingent américain en Afghanistan, a rendu le tablier vendredi, après la révélation de sa rélation avec Broadwell.

Dans une déclaration, Leon Panetta a indiqué que la FBI a déferré l'affaire Allen au Pentagone qui en a la charge depuis dimanche.

C'est suite à ce déferrement que le ministre de la défense, présentement en visite en Australie, a ordonné l'ouverture de l'enquête lundi.

Le ministre a exhorté le Sénat à accélérer le processus pour la confirmation du général Joseph Dunford, désigné pour remplacer Allen en Afghanistan.

Léon Panetta a cependant salué le général pour le travail qu'il a abattu en Afghanistan, déclarant que son leadership a permis de réaliser des progrès significatifs vers l'amélioration de la sécurité des Afghans.