Chine : fin du congrès du parti unique

  • 14 novembre 2012

Le 18è congrès du Parti communiste chinois a pris fin mercredi au Grand palais du people, place Thiananmen à Pekin.

Les quelques 2200 délégués ont procédé notamment à la désignation du Comité central qui devrait choisir jeudi les nouveaux dirigeants du pays.

Très peu d’informations ont filtré de ce congrès qui a duré une semaine.

Dans son discours de clôture, le président Hu Jintao a annoncé le renouvellement des structures dirigeantes du pays, sans donner de détails.

Mais on s’attend à ce que la vieille garde, atteinte par la limite d’age fixée à 70 ans, passe le témoin à une nouvelle génération de dirigeants.

On sait également que les 2200 délégués ont procédé à la désignation des membres du Comité central, qui comprend en principe 200 membres.

Et c’est cela le principal enjeu de ce congrès car le comité central doit se réunir jeudi, pour désigner les nouveaux responsables du pays.

Plus de la moitié des membres du politburo, l'instance suprême du parti, sont appélés a être remplacés.

En gros, ce renouvellement touchera près de 70% des plus hauts responsables de l'armée, de l'administration et des entreprises étatiques.

Ces départs concernent également les deux premiers responsables politiques du pays : le président Hu Jintao et son premier ministre Wen Jiabao.

Sauf surprise de taille, le comité central devrait confirmer les noms qui sont sur toutes les lèvres : celui de Chi Jinping à la tete du pays, et celui de Li Ketchiang comme premier ministre.