Gaza: entre diplomatie et hostilités

Le bus visé par l'explosion
Image caption Le Hamas a revendiqué l'attaque contre le bus

Au moins 17 personnes on été blessées, dont deux sérieusement, dans l’explosion d’une bombe dans un bus à Tel Aviv.

Tous les blesses ont été évacués dans un hôpital proche de la scène de l’explosion, et la police est à la recherche de deux personnes soupçonnées d’avoir plante l’explosif.

Le Hamas a revendiqué l’attaque et selon un correspondant de la BBC, la nouvelle de l’explosion a été accueillie par des tirs de joie à Gaza.

Cet incident est intervenu après une nouvelle nuit de bombardement par l’armée israélienne à Gaza, sur fond d’efforts diplomatique pour tenter de conclure un cessez-le-feu.

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a fermement condamne l’attaque contre le bus. Madame Clinton est au Caire pour un entretien avec le président Morsi.

L’Egypte conduit la médiation pour parvenir a une trêve.

Auparavant, Hillary Clinton a rencontré, séparément, le président palestinien, Mahmood Abbas, et le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a aussi rencontré les deux dirigeants et discute de la crise. Monsieur Ban est attend au Caire plus tard dans la journée.