"60.000 morts" dans la crise en Syrie

  • 2 janvier 2013
Lakhdar Brahimi représentant spécial de l'ONU et la Ligue arabe
Image caption Une voiture en flamme sur les lieux d'une attaque au missile à Damas

Selon les Nations Unies, plus de 60,000 personnes ont été en Syrie depuis le début du soulèvement en mars 2011.

Une étude commanditée par Navi Pillay, la commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, a permis de collationner des données de diverses sources dont l'analyse a débouché sur la conclusion que 59.648 morts ont été récensés à la date du 30 novembre 2012.

Navi Pillay a déclaré que ce chiffre devrait s'être augmenté pour atteindre 60.000 présentant la situation comme celle d'un "bain de sang vraiment bouleversant".

Des groupes de l'opposition syrienne avaient auparavant estimé à 45.000 le bilan des victimes de la guerre civile.

L'étude qui a collationné les chiffres a été rendue publique quelques heures après qu'une station service à Damas a été pulvérisé par un raid aérien.

L'attaque au missile a provoqué une déflagration qui a tué au moins 70 personnes, selon les activistes syriens qui indiquent qu'elle est la plus meurtrière depuis le début de l'insurrection.

Lire plus