Le président Obama prête serment

Un portrait officiel du président Obama dans le bureau oval
Image caption Un portrait officiel du président Obama dans le bureau oval de la Maison Blanche.

Le président Barack Obama qui entame dimanche son second mandat à la tête des Etats-Unis a prêté serment lors d'une courte cérémonie à la Maison Blanche, avant les festivités lundi auxquelles sont attendues plusieurs centaines de milliers de personnes.

"Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis": le 44e président a prononcé la formule rituelle peu avant midi (17h T.U.) dans le "salon bleu" de la Maison Blanche.

Seule la famille proche de Barack Obama et quelques journalistes étaient présents à la courte cérémonie retransmise en direct par les télévisions.

La Constitution américaine stipule que le mandat du président commence le 20 janvier à midi suivant l'élection.

Mais lorsque ce jour tombe un dimanche, la tradition veut qu'une prestation de serment se déroule en petit comité et les célébrations publiques sont reportées au lundi.

Le président Obama, nettement réélu le 6 novembre pour un second et dernier mandat de quatre ans, a dimanche matin déposé une gerbe devant la tombe du soldat inconnu au cimetière militaire national d'Arlington.

Barack Obama et sa famille ont participé samedi à la journée nationale du bénévolat dans une école.

Des milliers de volontaires se sont activés pour finir les préparatifs des festivités: installation de tentes, de remorques et de générateurs le long du parcours de la parade, décoré de banderolles, rouge, blanc et bleu.

Lundi peu avant midi M. Obama, la main droite levée et la gauche posée sur deux Bibles --celle de son lointain prédécesseur Abraham Lincoln, sauveur de l'Union, et celle de Martin Luther King, héros de la lutte pour les droits civiques-- prêtera à nouveau serment avant de s'adresser à ses compatriotes.

Le discours d'investiture sur les marches du Capitole sera suivi d'un grand défilé tout au long de Pennsylvania Avenue, l'artère qui relie le siège du pouvoir législatif à la Maison Blanche.

En janvier 2009 près de deux millions d'Américains avaient fait le déplacement à Washington pour la première investiture d'un président noir.

Le président entame son second mandat dans des circonstances moins difficiles qu'en 2009, quand la crise économique était à son paroxysme.

Mais d'autres sujets se sont imposés depuis sa ré-élection, comme la lutte contre la violence due aux armes à feu après la tuerie de vingt écoliers du Connecticut à la mi-décembre, tandis que le maintien de l'emprise des républicains sur une partie du Congrès rend difficile un compromis pour réduire les déficits publics.

La législation sur l'immigration a aussi besoin d'être réformée.

La journée sera conclue par des bals au palais des Congrès de Washington, où des dizaines de milliers de personnes.

Des dizaines de milliers de membres des forces de l'ordre sont en outre mobilisés pour sécuriser le centre de la capitale fédérale, transformé en camp retranché.