Nouveau rapport de l'ONU sur la Syrie

Le conflit syrien de plus en plus violent.
Image caption Le conflit syrien de plus en plus violent.

Des crimes de guerre et crimes contre l'humanité auraient été commis par les forces gouvernementales et par les insurgés.

L'enquête des nations unies a duré six mois, de juillet à janvier dernier et a documenté des cas de violations des droits de l'homme.

Ce nouveau rapport dénote la complexité et le caractère de plus en plus violent de la crise syrienne.

Le document comporte des données qui retracent des massacres attribués aux troupes fidèles au gouvernement de Damas.

Les investigations prouvent en outre que les insurgés ont tué des groupes de personnes qui seraient proches du pouvoir syrien.

Les experts onusiens évoquent aussi des abus commis à l'endroit des enfants.

Ces mauvais traitements vont de l'emprisonnement à la torture. Les victimes sont pour la plupart âgées de 8 ans.

Les miliciens pro-gouvernementaux sont également accusés d'enrôler des mineurs dans leurs rangs.

Le rapport met en exergue une crise humanitaire avec la raréfaction de nourritures et de médicaments pour les structures sanitaires.

De nombreux hôpitaux ne sont plus opérationnels.

Ce rapport sur la Syrie, sera soumis au conseil des droits de l'Homme des Nations la semaine prochaine.

Une liste de personnalités soupçonnées de crimes de guerre, sera transmise au commissaire aux droits de l'Hommes des Nations Unies, Navy Pillay.

Elle pourrait saisir la cour pénale internationale pour connaitre de ces cas.