Londres: un centre islamique détruit

  • 5 juin 2013
Image caption Les ruines du centre islamique à Muswell Hill après l'incendie.

Un centre islamique dans le nord de Londres au Royaume-Uni a été détruit par le feu dans une attaque raciste suspectée.

La police britannique a qualifié l’incendie, qui s’est déclaré mercredi à l’aube, de suspect, indiquant que les lettres EDL (English Defence League, un groupuscule d’extrême-droite) avaient été peintes sur l’Al-Rahma Islamic Centre à Muswell Hill, utilisé par la communauté Bravani somalienne.

L'enquête a été confiée aux services anti-terroristes, qui tentent de déterminer si l’incendie a une origine criminelle.

Les responsables du centre islamique, qui n'était pas utilisé comme lieu de prière, mais plutôt pour des enfants après l'école, ont indiqué à la BBC avoir vu un graffiti raciste sur l'édifice, et se disent inquiets que le feu était un acte de représailles pour le meurtre d’un soldat à Woolwich par des militants islamistes il y a deux semaines.

“La communauté somalienne vit dans la peur”, a déclaré Abu Bakar Ali, un des responsable du centre.

La maire de Londres, Brris Johnson a qualifié l’attaque de “lâche et pathétique”.

Le bâtiment a été totalement détruit par les flammes.

Personne n’a été blessé.

Le meurtre d’un soldat à Woolwich a fait craindre une hausse des tensions communautaires au Royaume-Uni.

Les militants de l’English Defense League ont manifesté à plusieurs reprises, scandant des slogans hostiles aux musulmans.